BLOG - ALBUM DE PSYKOKWAK (psykokwak) wrote,
BLOG - ALBUM DE PSYKOKWAK
psykokwak

KARIM ET JULIEN


« Karim et Julien » est un roman qui emprunte la forme épistolaire, ce n’est pas courant d’autant qu’il s’agit de la correspondance entre deux garçons de dix huit ans, un âge accro aux échanges par S.M.S. et Internet.
Donc Karim, un beur « sensible » habite dans une banlieue nord de Paris avec une mère bienveillante, une sœur discrète et un jeune frère  « téci ». Karim se consacre à ses études universitaires et se présente comme un gentil garçon militant à ses heures pour des associations d’entraide. Il souhaite renouer le contact avec Julien, un ancien copain qui a déménagé du côté de Bordeaux.
Julien dont les parents ont divorcé, musarde encore au lycée. Il a suivi son père homo qui vit désormais en couple, pacsé avec Christophe. Le rejeton s’accommode assez bien de cette situation.
A travers de longues lettres chacun évoque son univers social et affectif et ils ne manquent pas de réflexion ces deux jouvenceaux ! On lit chaque missive comme autant de dissertations sur de nombreux sujets de société. La politique, l’économie mondialisée, le racisme, le rap, le port du voile, l’homoparentalité, le mouvement « ni putes, ni soumises », etc. … bref des thèmes bien sérieux (ou presque) où chacun défend son point de vue, argumentant pour affiner sa pensée. Certains sujets rebattus (racisme) côtoient d’autres plus ardus (le voile, la prostitution) dans des déploiements que nous aurions bien aimé trouver développé lors de débats médiatiques. Ce qui fait que nous doutons d’entendre ces deux jeunes converser à un tel niveau intellectuel. Je ne suis pas sure que des khâgneux seraient capables de telles joutes épistolaires sur autant de sujets. Et ce ne sont pas les quelques insertions de verlan et du sabir ado qui changent l’impression générale. Du coup on respire lorsqu’ils abordent plus naïvement leurs hésitations amoureuses. L’ « intellectuel » paraît plus emprunté, comment draguer la « caillera » qu’il croise lors de ses footings  hebdomadaires ? C’est Julien, plus déluré qui le conseille ! l’hétéro relax explique comment s’y prendre ! C’est assez comique. En fait l’auteur en fait le porte drapeau de l’altersexualité, un concept pro domo dans lequel la sexualité s’affranchit de l’étiquetage lié à l’orientation sexuelle des individus et à leur identité de genre.

Ce dialogue au goût pédagogique, voire socratique, se parcourt agréablement avec d’heureuses  respirations sensuelles et humoristiques qui allègent un contenu trop conséquent.
Oublions la surprenante maturité intellectuelle des deux copains pour retenir leur généreuse énergie qui nous emporte et fait rêver d’une jeunesse aussi ouverte, respectueuse des différences.

L’auteur, Lionel Labosse, s’occupe d’un site très utile dédié à la littérature « gay » et à destination des enseignants.
Lire les avis de Jean-Yves et celui dithyrambique de Zelda de « La référence ».
Lire les premières ages du roman.

Tags: adolescence, altersexualité, roman
Subscribe

  • MON ANNÉE CINÉMA

    À défaut d'avoir régulièrement blogué cette année voici dix films que j'ai apprécié.…

  • THE HOUSEMAID

    The housemaid, (la servante), se déroule dans un huis clos qui rappelle le film de Claude Chabrol La cérémonie dans…

  • POETRY

    Poetry s’ouvre sur une scène pittoresque où des enfants jouent au bord d’un fleuve, puis la caméra se…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment